Suicide de ma soeur
Damien
Bonjour, J'ai 24ans. Le 28 aout 2019, ma mère a retrouvais ma soeur pendu dans sont placard de chambre, elle avais 29ans. Les questions sont la, pourquoi, comment est ce possible.. Nous avons découvert qu'elle etait mal depuis 2015 au moins, mais elle nous l'a toujours caché, elle fesais face a la vie sans montrer quoi que ce soit. Aujourd'hui on ce rend compte du mal être qu'elle avais et savoir que sa grande soeur allais aussi mal et qu'on est rien vu, c' est vraiment trrs difficile a vivre. Je m'en veut car j'aurais dû voir quelque choses... J'ai l'impression de ne plus rien ressentir. C'est difficle de mettre des mots sur une souffrance aussi importante. Et j'ai l'impression que personne ne se rend compte de ma souffrance, car ce n'était pas mon enfant c'est moin grave... C'était ma soeur tt de même j'ai passer toute ma vie avec elle aussi tout comme ma mère. Même si je reconnais que ma mère a cette vision d'horreur de l'avoir decouverte.. Enfin bon, merci a ceux qui prendront le temp de répondre.
Profonde tristesse
Bonsoir Damien, Je n aurai pas vraiment de mots si ce n'est que je comprends. J'ai perdu mon frère dans les mêmes circonstances. Cela fait tout juste un an. Je vais avoir 41 ans dans quelque jours... autant te dire que je ne pense plus pouvoir fêter mon anniversaire... Je ressens beaucoup de choses mais j'ai beaucoup perdu... C'est peut être mon insouciance qui s'en est allée, mes certitudes,ma confiance dans la vie... je ne sais pas si je m en sortirai un jour, ma famille ressemble à quelque chose qui tente de survivre... ma peine est immense, comme toutes ces questions qui reviennent sans cesse, auxquelles je n aurai jamais de réponse... J'ai l impression que je n a pas le droit de souffrir comme ma mère et ma soeur qui l ont trouvé, comme ta mère à trouver ta sœur. Mais moi je n etais pas là. Depuis c'est un cauchemar au quotidien et je me sens coupable de ne pas avoir compris sa souffrance et de ne pas l'avoir aidé plus que cela... je me sens coupable et cestr parfois insoutenable tellement ça fait mal. Je suivis, aujourd'hui c'est mon quotidien, je tente de continuer coûte que coûte... mais je craque souvent... c'est un combat de tous les jours pour moi et je ne peux en parler à personne... ça doit être très difficile pour toi aussi et bien sûr que ça l est, c'est ta sœur, ta peine est aussi grande que celle de ta mère même si elle est différente... et tu as le.droit d avoir mal. Je n aurai pas les bons mots pour te réconforter car je ne trouve pas moi même ce réconfort mais je pense vraiment te comprendre. D ailleurs on ne comprend seulement si on y est confronté. Je peux te conseiller un livre bien écrit, ça peut aider : «après le suicide d'un proche» écrit par le Dr Christophe Fauré. Si tu ne l as pas lu, tu peux essayer, moi ça m'aide un peu. Si tu veux échanger, discuter, partager... Je te souhaite beaucoup de courage, car les frères et sœurs souffrent énormément dans cette situation, mais nous sommes souvent les oubliés...
Nouveau message